Ayurveda, connaissance de la vie

Ayurveda, le terme, est constitué de deux mots Sanskrit : Ayur signifiant la vie et Veda la connaissance.

Pratiquer l’Ayurveda, c’est donc chercher à mieux connaître la vie. L’Ayurveda, ou science de vie, constitue une approche holistique de la médecine pour vivre plus longtemps, en meilleure santé et d’une façon plus équilibrée.

Cette médecine physique autant que spirituelle nous vient de l’Inde ancienne.

D’abord transmise oralement de rishi en rishi (les saints de l’Inde) cette science paraît en une première transcription il y a plus de 4500 ans dans le Rig Veda, le plus ancien des textes hindous.

Bannie par l’administration coloniale britannique à l’époque moderne, ce système médical revient en force en Inde depuis l’indépendance… et en Occident depuis quelques années.

Selon le sage ancien Charaka, la vie (Ayur) est une combinaison de quatre éléments : l’esprit, le corps, les sens et l’âme.

L’équilibre entre ces éléments, l’harmonie entre l’homme et l’environnement, sont les fondements du système ayurvédique.

Tout comme les animaux, qui vivent en accord avec mère nature pour s’assurer équilibre et santé, les hommes doivent se conformer à ses lois.

L’Ayurveda est une science qui contribue d’abord au maintien de la santé par des principes naturels ramenant l’individu à l’équilibre et au recentrement de son être profond.

Finalement, l’Ayurveda a toujours existé car nous sommes depuis toujours soumis aux lois de la nature.

Dans la pratique ayurvédique de Boris Gall l’accent est mis d’une part sur le concept de Prana (énergie vitale) et d’autre part sur le travail énergétique des Chakras (les 7 centres énergétiques du corps).

Le praticien ayurvédique travaille à la fois sur le pouvoir d’auto guérison de chaque individu et sur la remontée de l’énergie le long des chakras.

Parmi les différentes techniques de massage traditionnelles ayurvédiques, l’Abhyanga (littéralement massage à l’huile de tout le corps) est recommandé pour une amélioration globale de la dimension physique ainsi qu’émotionnelle, pour la réunion du corps et de l’esprit.

Dans la vision ayurvédique, la maladie est en effet le résultat de ruptures du flux énergétique. Les thérapies par le toucher représentent la voie la plus directe pour harmoniser le corps et l’esprit.